Hier je suis tombé sur une nouvelle, à propos du savon de Marseille. Comme quoi les fabricants et industriels n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur une sorte d’appellation protégée, une sorte d’IGP. Et qu’il y avait les tenants d’une ligne « souple » et ceux plus « traditionalistes ».

Du coup je suis allé voir les sites web des « traditionalistes » (les autres m’intéressent moins, si c’est pour avoir le droit de mettre du parfum ou d’autres additifs…).

Déjà, j’ai appris que le savon de Marseille, pour l’instant, peut très bien être fabriqué en dehors de la France… Un peu fort…

Et qu’en fait il n’y a plus beaucoup de savonneries, à Marseille, qui fabriquent encore le savon de Marseille selon un procédé traditionnel, cuit au chaudron, avec exclusivement des huiles végétales, sans colorant, sans parfum, sans additif… Il y en a 4 ! Autant les nommer : la Compagnie des Détergents du Savon de Marseille (http://www.savon-de-marseille.com/) , la Savonnerie du Midi (http://www.la-corvette.com/fr/) , le Sérail (http://www.savon-leserail.com/) et Marius Fabre (http://www.marius-fabre.com/fr/).

Cela fait déjà quelques mois que j’ai décidé d’abandonner les gels douches pour du savon. Déjà beaucoup moins de déchets, ensuite pas mal d’économies (chez vous, une bouteille de gel douche, elle dure combien de temps ? Beaucoup moins qu’un savon, ça c’est sûr !!) et une odeur plutôt agréable sur la peau et moins chimique (je pense par ex aux produits Persavon avec odeur melon-basilic – comme si je voulais avoir sur ma peau l’odeur de ce que je mange !!!).

Du coup, dès que j’ai fini mes savons actuels (pas forcément très « naturels ») je prendrais un « vrai » savon de Marseille. Heureusement pour moi, pari les 4 savonneries traditionnelles, une au moins vends sur la région parisienne, dans un magasin (Truffaut, pas ne pas le nommer) à 4 minutes de chez moi. Un peu moins cher (je pense) que d’acheter en ligne et de payer plein pot les frais de livraison (presque aussi chers que le produit en lui-même) ... A suivre donc…